Page 4 - Microsoft Word - Histoire de Salvagnac maj juin 2012
P. 4

Nicolaï Greschny, né en 1912 à Tallin en Estonie, a appris la peinture d’icônes avec son père
            qui était diacre. A l’école des Beaux Arts de Berlin, il découvre et fait l’apprentissage de la
            technique de la fresque. Il a réalisé de nombreuses fresques dans le Tarn, mais aussi dans
            l’ensemble de la France. Il meurt en 1985 et repose dans la chapelle qu’il avait construite à la
            Maurinié près de Marsal (81).


            Une crucifixion en bois « le Christ des affamés », elle se trouve dans le chœur. C’est une
            sculpture contemporaine, œuvre d’un sculpteur amateur Pierre Darios qui se dit « paysan
            sculpteur ».


            Une Assomption de la Vierge au-dessus du maître autel, datant de la construction de l’église.
            Il s’agit d’un ensemble monumental réalisé par le célèbre atelier toulousain de terres cuites et
            de céramiques fondé par Auguste Virebent. (C.M.H)

            Le Trésor situé dans la chapelle au fond du bas-côté sud et également dans la nef collatérale
            sud. Il convient de remarquer :
               A droite et à l’extérieur de la chapelle un tableau de la Crucifixion avec Jean et Marie datant
               du XVIe siècle provenant de Saint Jacques de Labouysse (C.M.H).
               Une vitrine renfermant : des ostensoirs, calices, ciboires. Ces objets en métal argenté ou
               doré datent de la fin du 19  ème  siècle ou début du 20 ème . Des navettes pour l’encens, des
               boîtes et chrémeaux pour les Saintes Huiles.
               Entre la vitrine et la chapelle :
               Un chandelier pour quinze bougies, utilisé autrefois pendant la Semaine Sainte pendant le
               chant des lamentations du prophète Jérémie.
               Une croix en pierre trilobée avec un soleil au centre
               Un lutrin en fer forgé avec un antiphonaire daté de 1856
               Une cuve baptismale creusée dans un bloc de pierre d’origine locale.
               Dans la chapelle fermée par une grille :
                   Dans la vitrine horizontale à droite
                   Le bicorne du dernier suisse de Salvagnac acheté en 1853
                   Un encensoir en cuivre du 17  ème .
                   Des ciboires en bois de tilleul époque révolutionnaire
                   Des pyxides et un ciboire en argent 1798-1809
                   Un coffre et des flacons pour Saintes Huiles en bois et étain du 18 ème  ou début 19 ème .
                   Sur le mur
                   Une croix de clocher en fer forgé du 16 ème siècle
                   Une vierge à l’enfant, sculpture sur pierre du 13 ème  ou 14 ème  siècle (Église St Jacques de
                   La Bouysse)
                   Un tabernacle à ailes et anges en adoration ; bois peint et doré du 18 ème  siècle (C.M.H.)
                   Sur un socle : une statue en bois doré de la Vierge du 18    ème , qui provient d’une des
                   précédentes églises de Salvagnac (C.M.H).
                   Dans la vitrine verticale à gauche
                   Une croix de procession argent, cuivre et bois (Eglise St Pierre de Messenac); Toulouse
                   1514 (C.M.H.)











                              Document édité par l’association Culture et Tourisme en Pays Salvagnacois
                       Les Sourigous – 81630 Salvagnac - Tél. 05 63 33 57 84 - http://www.culture-et-tourisme81.fr/
                                                     Edition avril 2012
   1   2   3   4   5   6   7   8   9